Types de morphologie

Avant la gym, l’aqua-poney et le régime Dukan, les imprimés et les motifs sont la manière la plus facile de perdre 5 kg en quelques minutes: une ligne ou une forme bien placées peuvent faire des merveilles pour la silhouette. Voilà pourquoi savoir choisir les imprimés ou les motifs qui conviennent à sa morphologie est essentiel.

Ce choix devient très simple quand on comprend l’effet des lignes et des motifs sur notre cerveau.  

Découvrons comment jouer avec toutes ces lignes pour flatter notre morphologie.

Tout d’abord, quelques effets de base à bien comprendre pour décrypter les imprimés.

Effet 1 : les lignes et les formes

Notre œil évalue la distance entre 2 points en suivant une ligne continue. Plus notre oeil glisse rapidement le long de cette ligne, plus elle lui semble dominante. Grâce aux rayures, lignes de coutures ou alignements de motifs, cette ligne devient plus simple à visualiser.

Les conséquences de ce phénomène sont multiples: interrompez la ligne, brouillez-là et l’oeil aura du mal à évaluer la distance qui sépare A et B.

Superposez la et l’oeil aura une impression d’épaisseur, même sur une feuille plate. Faites varier son épaisseur, c’est toute l’épaisseur de l’objet sur lequel cette ligne est tracée qui est transformée.

Choisir un motif pour sa morphologie: les lignes horizontales
1. Ces lignes horizontales sont-elles parallèles ?

Dans le dessin ci-dessus, les lignes horizontales sont toutes parallèles. Mais pour évaluer la distance entre ces lignes, notre œil est sans cesse interrompu par l’alternance du noir et du blanc. Incapable de dessiner une colonne noire ou une colle blanche verticale homogène, il perçoit les lignes horizontales comme courbées.

On obtient le même effet dans cette autre illusion : les lignes obliques sont parallèles et hachurées par des lignes penchées. Complètement perdu, notre œil est convaincu que toutes les lignes sont penchées.

Choisir un motif pour sa morphologie: les lignes parallèes croisées
2. Ces lignes obliques sont-elles parallèles ?

Ces effets de convergences ou de divergences des lignes sont très utiles lorsqu’on essaye de réduire une proportion du corps. Par exemple, si un buste est un peu long, des lignes comme dans le premier graphique vont le raccourcir. Une taille un peu large sera affinée par un motif comme celui du second graphique.

Effet 2 : le mouvement

Les lignes peuvent donner l’impression d’un mouvement. Par exemple, des lignes dont l’épaisseur varie en s’affinant, comme pour le logo de Nike, donnent une impression de mouvement.

On peut également obtenir une impression de mouvement en superposant 2 images. C’est ce qui se passe pour l’image suivante:

3. Avez vous l’impression que cette image bouge?

Tout se passe comme si l’oeil faisait tant d’efforts pour lire chaque motif que le premier s’imprime au fond de la rétine et qu’il y est encore quand le motif suivant se présente. On appelle ça la rémanence optique. Ici, le résultat est une image animée: un motif qui s’efface pendant que l’autre apparaît.

Le mouvement est surtout recherché pour donner des formes aux morphologies droites (morphologies en I ou en H). Il peut aussi venir à la rescousse de parties menues (buste, fessiers) en leur donnant plus de volume.

Effet 3 : les proportions

Tous les personnages de l’image ci-dessous ont exactement la même taille. Mais nous avons appris que les lignes de fuite expriment la perspective. Notre cerveau se convainc donc tout seul que les personnages sont vus en perspective et que leurs tailles sont différentes.

Fausses perspectives et proportions
4. Lequel de ces trois hommes est le plus grand?

Même chose pour ce mur : les 2 traits rouges sont parfaitement identiques, mais si on les relie de cette manière (de quelle manière?), notre œil interprète automatiquement une perspective.

INSERER IMAGE

Cet effet est l’ami de toutes les silhouettes fortes ou menues car il permet de jouer sur la taille perçue des volumes. Une poitrine volumineuse sera équilibrée par un motif volumineux tandis qu’une silhouette étroite sera étoffée par un imprimé petit et dense.

Effet 4 : la mise en avant ou l’effacement

Dans l’image de gauche, les lignes rouge semblent s’écarter au milieu de l’image alors qu’elles se resserrent sur l’image de droite. En fait, elles ne font ni l’un ni l’autre. Ce sont les lignes radiantes qui nous donnent cette impression.

5. Les lignes rouges sont-elles parallèles?

Tout comme les cercles situés autour du cercle central le font paraitre plus gros ou plus petit. Mise en pratique: lorsque lorsque l’on a des proportions développées, il vaut mieux choisir de gros accessoires (sacs, bijoux …), car des accessoires petits vous ferons paraître plus massive (comme sur l’image de gauche), alors que de gros accessoires vous feront paraître plus menue (comme sur l’image de droite).

6. Lequel de ces cercles est le plus gros ?

Cet effet, tout comme celui des proportions permet de jouer sur les volumes. Point supplémentaire, en utilisant la couleur, il dirige l’attention vers un point précis.

Effet 5 : l’allongement ou le raccourcissement

7. Laquelle de ces trois lignes est la plus longue?

La façon dont se terminent ces lignes horizontales détermine notre perception de leur longueur. Toutes ont la même longueur, mais celle de gauche nous paraît plus longue car la ligne est dégagée et encadrée par des lignes qui pointent vers l’extérieur. Tandis que la ligne de droite, nous paraît plus courte car ses lignes terminales l’étouffent.

Tout ça est très amusant mais comment le mettre en pratique tous les jours en choisissant le bon imprimé ou motif qui convient à sa morphologie ?

Redessiner sa silhouette avec les lignes : les 2 grandes erreurs à éviter

Nous allons considérer toutes les lignes d’un vêtement: les motifs géométriques, les lignes créées par les imprimés et même les lignes dessinées par les coutures.

Vous l’avez déjà entendu: les lignes verticales ininterrompues allongent toujours la silhouette. Ce sont les premières lignes identifiées par l’œil qui va donc lire le reste de la silhouette par rapport à elles.

Une fois que c’est dit :

Warning : les lignes coupées

Comme vu dans le graphique 1, les lignes verticales coupées perdent leur effet allongeant. Un haut et un bas avec des lignes non continues auront donc tendance à tasser.

8. Lignes discontinues et imprimés disparates sur Betty de la série Ugly Betty

Outre que les 2 imprimés n’appartiennent pas au même univers, la blouse et la jupe de Betty ont des lignes qui sont interrompues à la taille et ne reprennent pas. Cela coupe complètement la silhouette.

9. Doris dans la série American Housewife (Credit Worn on TV)

La robe de Doris est faite de lignes courtes qui semblent interrompues. La couture à la taille créé une ligne qui coupe la silhouette en 2. Le résultat est une silhouette très chargée et une impression de “courtitude” qui ne pardonne pas quand on fait moins de 1m80.

Warning 2 : les lignes sinueuses

L’œil va suivre chaque ligne, dans toutes les courbes qu’elle dessine. Si vous êtes une morphologie 8 pulpeuse, ce motif va accentuer toutes les formes. Dans sa tenue ci-dessous, Kim Kardashian utilise cet effet pour accentuer les courbes de son corps.

10. Les lignes de Kim Kardashian

L’exemple de Kim K. est comme elle, exagéré mais cet effet peut arriver avec n’importe quelle robe. Pour éviter cela, il vaut mieux que toutes les lignes du vêtement ne suivent pas celles du corps.

11. Une autre interprétation de la robe qui souligne les formes

Quelques exemples de motifs pour toutes les morphologies

A partir de ce petit « vocabulaire géométrique », vous pouvez modifier la manière dont les volumes de votre corps sont perçus, sans chirurgie esthétique : vous avez des hanches larges ? Mettez des lignes horizontales au niveau des épaules pour rééquilibrer. Vous n’avez pas de taille ? Surtout ne portez pas de ceinture, vous ne ferriez qu’ajouter une ligne horizontale à un des endroits les plus larges de votre corps. Vous voulez ajouter du volume à vos hanches? Portez des imprimés. 

Les exemples suivant sont indicatifs et subjectifs. Ils nous montrent des choix faits par des femmes “normales” et qui marchent bien. A chacune de décider quelle partie de son corps elle souhaite mettre en avant ou atténuer.

Créer une taille et affiner une morphologie H

Les imprimés et lignes diagonales qui s’enroulent autour du buste sont un bon moyen pour allonger et alléger un buste et créer une taille.

Le modèle de robe ci dessus utilise à la fois l’effet 2 (le mouvement) et l’effet 3 (les proportions) pour donner de la légèreté à une morphologie 8. Il convient également bien aux morphologies H car il peut leur créer une taille.

12. Rita dans la série Glee (crédit: Worn by Me)

Ci dessous, un imprimé qui affine la silhouette de manière convaincante. La ceinture créée une taille sous la poitrine. Les lignes sous la poitrine sont assez longues pour créer une effet d’allongement; elles sont en diagonales et on voit bien un V formé par leur convergence au bas de la blouse, ce qui affine le buste en utilisant l’effet 1.

13. Avant-Après : une morphologie H affinée par des lignes diagonales

Donner du volume à une morphologie étroite

Les lignes courbes ajoutent du volume car elles sont celles que l’œil met le plus de temps à parcourir. Elles sont donc idéales pour les petites poitrines qui veulent paraître plus volumineuses et les bas des morphologies en I ou en V qui ont besoin d’étoffer le bas de leur silhouette.

14. Avant-Après: une morphologie V équilibrée par des lignes courbes

Si vous une morphologie I étroite, vous pouvez l’élargir avec des lignes horizontales. Elles vous étofferont et vous donneront des formes.

15. I élargie

Equilibrer des hanches larges dans une silhouette Grande Taille

Les motifs et les imprimés sont une boite à outils et aucun n’est réservé à un type de femmes. L’objectif est de créer une silhouette harmonieuse. C’est pourquoi une poitrine généreuse rayée horizontalement peut être un moyen idéal pour équilibrer des hanches encore plus généreuses, comme dans cet exemple très réussi.

16. Grandes Tailles: vous pouvez porter des rayures !

En résumé, afin de mettre votre corps en valeur pensez :

Aux lignes verticales pour allonger ou amincir.

Aux lignes horizontales pour élargir, équilibrer ou accentuer.

Aux diagonales pour dynamiser.

Aux courbes pour augmenter le volume ou suivre les courbes naturelles du corps.